Australie : Mon expérience de jeune fille au pair

Sunrise - Hyams Beach

Bienvenue à toi! 

Pour ce premier article, j'ai choisi un sujet qui me tient à coeur: mon expérience de jeune fille au pair en Australie de Janvier à Juillet 2016.
Je préfère prévenir maintenant, cet article risque d'être long, très long et je m'en excuse d'avance. Mais le point positif c'est qu'il y a pleins de photos, et aussi des vieilles photos donc si tu veux faire la curieuse et voir ma tête en 2016 c'est parti !

J'aimerais ici vous détailler mon expérience en tant que jeune fille au pair en Australie pendant 6 mois et vous donner des conseils si vous souhaitez vous aussi vous lancer dans l'aventure!


Vivid Sydney 
Le début d'une nouvelle aventure!

Pourquoi partir ?

Après avoir essuyé les échecs (scolaires et amoureux), j'ai eu besoin de changer d'air.
Besoin de voyager pour prendre du recul et apprendre à mieux me connaître.
En Octobre 2015, je prenais alors la décision de partir (je ne savais pas encore où) et à l'époque j'étais célibataire (ceci est important pour la suite, vous comprendrez).
J'ai donc pris mon courage à deux mains, je suis retournée vivre chez ma mère (après une séparation) et j'ai cherché un petit boulot pour pouvoir réaliser mon projet. 

Comment préparer son départ ?

  • Au Pair World
Tout d'abord, j'ai créer un profil sur le site Aupairworld.com. Si vous souhaitez partir, je vous conseille de créer votre profil avec soin et de le compléter avec de jolies photos, les parents seront tout de suite rassurés et vous aurez plus de chance d'être choisie.
Au début, je contactais des familles en Espagne et au Royaume-Uni, je ne voulais pas trop m'éloigner de ma famille et j'avais quelques appréhensions. Et puis, de fil en aiguille je me suis retrouvée à regarder les profils des familles australiennes et à en contacter quelques unes. Je ne connaissais pas du tout l'Australie et je me suis dis pourquoi pas! On a qu'une vie après tout!
Je suis tombée sur une famille géniale avec qui le courant est tout de suis passé (vous le sentez tout de suite quand c'est la bonne, c'est comme en amour). On a donc organiser un premier Skype pour faire connaissance avec les parents et les enfants. Puis un deuxième Skype pour régler les détails et voilà...C'était officiel! J'allais être jeune fille au pair en Australie.
Il faut savoir qu'avec AuPairWorld, vous ne signez rien, vous n'avez pas de contrat officiel avec la famille puisque ce n'est pas un organisme payant mais simplement une plateforme de mise en relation des familles avec les jeunes filles. Il faut donc bien choisir sa famille et avoir confiance.
Ma famille c'était Marielle et Derek, vivant à Canberra et parents de 2 beaux enfants : Penny, 5 ans et Jude 6 mois. 


Sunset - Hyams Beach
  • Le Visa WHV

La seconde chose à faire ensuite, c'est d'obtenir son Visa. Et oui, sans visa, pas de voyage et surtout l'interdiction de travailler. J'ai opté pour le Working Holiday Visa qui permet de rester 1 an en Australie tout en travaillant. C'est un Visa payant qui m'aura coûté à l'époque environ 440€, il faut donc intégrer ce coût dans votre budget car vous ne pourrez pas passer outre.
Après avoir répondu à une série de questions en ligne (et être passé à la caisse accessoirement), vous obtenez votre Visa très rapidement. Je l'ai obtenu en à peine une heure c'est très simple et vous êtes guidés pas à pas. Vous le recevez par mail.

  •  Billet d'avion: Cercle des vacances

Troisième et dernière étape : acheter son billet d'avion! C'était le plus excitant, c'est à ce moment là que le projet se concrétise et qu'on réalise vraiment.
Je suis partie en Janvier 2016 et j'ai acheté mon billet d'avion en Décembre 2015.
J'ai choisi de passer par le Cercle des Vacances, une sorte d'agence de voyage par laquelle énormément de français passent pour partir en Australie.
L'avantage non négligeable (surtout quand on est une fille) c'est que l'on a le droit à 34kg de bagage en soute (au lieu des 25kg habituels).
J'ai pris un billet à date modulable. Je n'avais aucune idée de la date à laquelle je voulais rentrer et je voulais me laisser la liberté de décider de cela une fois sur place et au dernier moment.
J'ai donc payer environ 1 300€ pour mon billet d'avion A/R Lyon-Sydney avec escale à Dubaï avec la compagnie Emirates.

Brighton Bathing Boxes - Melbourne

L'arrivée en Australie

Les chocs culturels

Après environ 30h de voyage dont 24h de vol, j'étais épuisée mais tellement heureuse d'arrivée en Australie.
Marielle et Penny m'attendaient à l'aéroport. J'avais peur qu'elles ne soient pas là! Mais j'étais très contente de les trouver enfin!
L'accueil n'était pas très chaleureux mais plutôt très timide. Les australiens ne sont absolument pas démonstratifs et ne font surtout pas la bise! Ne vous y tenté pas ils risqueraient de prendre ça comme une offense. J'étais donc un peu déboussolée et effarouchée, je n'osais pas parler.
Nous avons pris un taxi pour rejoindre Derek et Jude qui nous attendaient.
Nous sommes ensuite sortis visiter Sydney mais je n'avais qu'une envie c'était de dormir! J'étais épuisée et la chaleur n'arrangeait rien.
Choc culturel bis : 35 degrés en Janvier. Et oui! Pour mon plus grand bonheur par la suite mais quand on arrive le premier jour ça fait tout drôle. J'ai quitté la France un 18 Janvier avec une température extérieure de -10°C et de la neige pour rejoindre l'Australie le 20 Janvier avec ses 35°C. 
Donc le premier jour à Sydney avec mon gros pull en laine et mon jean c'était pas top!

Koala - Kennett River Great Ocean Road







Comment prendre ses marques ?

  • Le premier mois en Australie
Je ne vous le cache pas, mon premier mois en Australie était loin d'être un conte de fée. L'euphorie du voyage retombée, je me sentais terriblement seule. Et je l'étais. J'avais beaucoup de mal à me faire à l'accent australien et surtout très très peur de m'exprimer en anglais.
J'ai donc passé énormément de temps seule dans ma chambre, isolée à me demander ce que je foutais ici. L'idée de rentrer chez moi m'a effleurée l'esprit plus d'une fois. j'avais envie de rentrer chez moi, retrouver mon amoureux, ma famille et mes amis.
J'avais énormément de mal à communiquer avec les enfants et à me faire obéir.
Mais vous savez quoi ? J'ai tenu le coup et c'est ce que l'on appellera le mois d'acclimatation. Après ça, je n'avais aucune envie de rentrer chez moi.


Baleine en migration aperçue au large de Sydney 
  • Première leçon de conduite à gauche
Il faut savoir que les australiens sont des gens très optimistes et qui ont confiance en l'humain.
Marielle m'a donc donné les clés de la voiture neuve (Une Golf GTI 😍) et s'est installée à côté de moi à ma gauche. Elle m'a guidée, on a fait un court trajet et j'étais ultra stressée. Le genre de stress qu'on a quand on passe son permis. J'avais surtout très peur d'abimé la voiture. Et du mal à comprendre le fonctionnement d'une automatique.
Alors au début oui ça fait très très très bizarre. Mais c'est seulement l'espace d'une semaine. Après, on a l'impression qu'on a conduit à gauche toute sa vie et qu'une fois rentré, on ne saura plus jamais passer les vitesses et conduire à droite.
J'étais très vite à l'aise et j'emmenais Penny à l'école tous les jours. J'allais en ville régulièrement et j'adorais conduire, c'était un pur bonheur. Les australiens sont très respectueux dans la vie en général et encore plus sur la route, ils sont très prudents et courtois (ça change hein!). En 6 mois je n'ai jamais vu quelqu'un commettre une infraction sur la route.


Premier coucher de soleil devant la maison - Canberra
  •  La nourriture
Alors là... C'était difficile. Très difficile. Les habitudes alimentaires sont très différentes.
Tout d'abord, les australiens ne mangent pas en famille, chacun mange dans son coin, ce qu'il veut et à l'heure qu'il veut. Avec le recul, c'était vraiment ça le plus dur, de ne pas partager sa journée avec la famille autour d'un bon repas tous ensemble. J'avais l'impression d'être seule. Je déteste manger seule.
Au bout d'un moment on s'y fait. Et j'essayais de faire manger les enfants en même temps que moi autant que possible.
Ensuite, les australiens mangent tôt, quand je dis tôt c'est 17h30. Donc forcément j'avais une réserve de barres chocolatées dans ma table de nuit et à 22h je grignotais parce que j'avais faim.
J'ai donc pris environ 5kg très rapidement. Mais je peux m'estimer heureuse, il est courant ici que les filles prennent entre 10 et 20kg pendant leur séjour.
La nourriture est très grasse. J'avais l'impression que même les fruits et légumes étaient gras. Bizarre je sais... Ma peau me l'a bien fait payer. Moi qui n'avait plus d'acné depuis quelques années, et bien j'étais au fond du trou, pleine de boutons, la peau encore plus grasse qu'à 16 ans. J'ai donc investi de nouveau dans un bon fond de teint (après avoir arrêté d'en porter) et pris mon mal en patience. Je vous rassure, à mon retour en France j'ai repris une alimentation équilibrée et retrouvé ma peau "normale" petit à petit.

Penny & Jude - National Arboretum Canberra
La vie au quotidien

Avec les enfants comment ça se passe ?

Avec les enfants tout est allé très vite. Marielle m'a expliqué tout ce qu'il y avait à savoir sur eux pendant une semaine. 
Pour Penny, c'était plutôt simple. Elle mangeait ce qu'elle voulait quand elle voulait et savait s'habiller et se préparer toute seule pour aller à l'école.
Pour Jude, c'était plus compliqué. Il fallait apprendre à gérer les biberons, changer les couches, vivre au rythme des siestes ... J'avais vraiment très peu d'expérience en tant que baby-sitter mais Jude était un bébé très facile, très souriant et très câlins. Il ne pleurait que quand il avait faim (on le comprend, moi aussi je pleure quand j'ai faim). 
J'ai très vite tissé une belle relation de confiance avec Penny, on jouait beaucoup ensemble et elle adorait son frère. 
C'était une petite fille très curieuse et passionnée par les dinosaures et le Bus Magique (toi même tu sais). Elle passait plus de temps à jouer à l'extérieur dans la maison que devant la télé et croyait moi en Australie c'est chose rare. Bref, c'était une petite fille géniale mais parfois colérique comme tous les enfants. Certains moments de crise avec les enfants peuvent vous paraître insurmontables mais montrez vous plus forts qu'eux et il s'excuseront tous seul. Les enfants australiens n'ont pas l'habitude d'être contrariés. Ce sont des enfants rois et nos règles d'éducation "à la française" ne leur plaisent pas toujours mais il ne faut rien lâcher. 

Color Fest - Canberra
La vie à Canberra

La vie à Canberra est plutôt cool. Je me suis très vite fait un groupe d'amis (des européens of course, les australiens ne se mélangent pas trop).
Canberra est la capitale de l'Australie mais c'est une petite ville assez calme. Il y a environ le même nombres d'habitants qu'à Grenoble mais c'est beaucoup plus étalé. Les trajets se font obligatoirement en voiture car les transports en communs sont quasi inexistants.
Je passais mes week-end à visiter la ville et ses alentours. 
Le point négatif, c'est que la mer est à plus de 2h de route et qu'on a quand même vite fait le tour de la ville. 
Ce n'est pas une ville que je conseillerai si vous avez soif d'aventures et de découvertes mais c'est tout de même une très jolie petite ville.


Mon premier Kangourou !

Comment faire des rencontres ?

Pour faire dans l'originalité, je me suis inscrite sur le groupe Facebook "Les français à Canberra" et puis j'ai participé à des sorties collectives du type "Allons boire un verre ce soir dans tel bar" et c'est comme ça que j'ai rencontré la plupart de mes amis là bas. Les rencontre vont très vites. On rencontre des français qui nous présentent leurs amis ou collègues de travail et tout va très vite. Les liens se créent rapidement. On est tous à des milliers de kilomètres de chez nous, seuls. Donc forcément quand on rencontre des personnes dans la même situation on a plein de choses à se raconter!


Rip Curl Pro - Bells Beach


Rip Curl Pro Surf Contest - Bells Beach 

Comment voyager ?

Mon but c'était aussi de découvrir un peu le pays. Il était hors de question pour moi de partir de ce pays sans avoir découvert d'autres villes, d'autres paysages.
Je partais beaucoup le week-end, j'allais en vadrouille le plus loin possible avec qui le voulait bien! 
Mais vous comprendrez que c'était quand même limité sachant que toutes les grandes villes étaient à des heures de route (environ 8h). Et oui, l'Australie c'est vraiment immense!
En accord avec la famille, je décidais donc de m'octroyer une semaine de vacances bien méritées pour Pâques.
Nous sommes donc parties à 5 filles (2 allemandes, une hollandaise, une italienne et moi même) pour 5 jours à parcourir la Great Ocean Road. Nous avons parcouru plus de 
2 500km en 5 jours et ce Road Trip m'en a mis plein les yeux (y'a qu'à voir les photos!). C'est un de mes meilleurs souvenirs.


Brighton Bathing Houses - Melbourne

La relation à distance pendant 6 mois

J'ai rencontré mon amoureux après avoir pris la décision de partir. J'étais déjà très amoureuse de lui et je ne voulais pas le quitter avant mon voyage, je ne voulais pas non plus annuler mon voyage pour lui. Je m'étais bien trop privée à cause des hommes dans le passé et je ne voulais pas regretter.
J'ai donc pris le risque de partir quand même et nous avons donc entrepris une relation à distance après seulement 3 petits mois passés ensemble. 6 mois sans se voir ça allait être dur. Peine perdue me direz vous... Et bien non!
Nous y sommes arrivés et aujourd'hui nous sommes toujours ensemble et plus amoureux que jamais.
Je ne vous cache pas que ça a été dur. Très dur. Nous avons beaucoup pleuré au début (surtout moi), le manque est un sentiment terrible. Et puis au fur et à mesure, on apprend à vivre avec. On faisait en sorte de s'appeler tous les jours voir plusieurs fois par jour. Avec le décalage horaires on pouvait s'appeler le matin pour moi (après avoir déposée Penny à l'école) et le soir pour lui (avant de s'endormir) et c'était pratique. On avait trouvé notre rythme. On s'appelait en FaceTime et on se racontait les moindres détails de notre vie. C'était notre équilibre et essentiel à notre survie.
Je pense que la distance a été plus facile à supporter pour moi. J'avais des journées très chargées et bébé Jude comblait mon manque affectif avec ses câlins. Je n'avais pas le temps de me sentir seule et j'étais très bien entourée de mes amis là bas, on se voyait tous les week-end.
Pour lui, ça a été un peu plus compliqué, il s'ennuyait beaucoup et ne vivait pas d'expériences palpitantes et nouvelles ici et tout lui faisait penser à moi. 

Twelve Apostles - Great Ocean Road
Le jour où tout a basculé

Un jour, en rentrant du boulot, Marielle m'annonce qu'elle à été licencié (pour motif économique), ils n'allaient plus pouvoir me payer.
Après 4 mois passés dans cette famille adorable, j'allais devoir partir pour de nouvelles aventures.
Marielle et Derek m'ont laissé un mois pour rebondir et trouver autre chose.
J'étais désemparée et cette nouvelle m'a fait l'effet d'une bombe. Je ne savais pas quoi faire, j'étais vraiment perdue.
Après quelques jours de réflexions, je décidais de chercher un nouveau travail en tant que jeune fille Au Pair. Je ne savais pas encore où. Une partie de moi avait envie de rester à Canberra car c'est là que j'avais tous mes amis mais une autre partie de moi avait vraiment envie d'explorer d'autres villes australiennes.
J'ai donc épluché les groupes Facebook type "Aupair in Sydney". Les groupes de ce genre sont très nombreux et il est très facile de trouver une nouvelle famille qui cherche une Aupair.
J'ai donc trouvé une famille de 3 enfants sur Sydney et quelques jours plus tard, Derek m'emmenait à Sydney et c'était le début d'une nouvelle aventure.


Sydney Opera House

La vie a Sydney

Je suis restée 2 mois à Sydney. Je ne partagerai pas mon expérience avec la famille ici puisque c'était une très mauvaise expérience que je ne souhaite à personne. Les enfants étaient ultra mal élevés, les parents méchants avec moi et je n'étais qu'une simple employée, traitée comme tous les autres employés de la maison d'ailleurs. Vous l'aurez compris, j'étais tombée dans une famille d'ultra riche qui n'avait aucune considération pour moi. Bon l'avantage c'était que j'étais très bien payée : 800$ toutes les deux semaines.
Les enfants étant à l'école la journée, je passais presque toute mes journées à l'extérieur, à visiter Sydney.
J'ai parcouru la ville seule (je suis une solitaire) presque tous les jours. Je me déplaçais en train et en bateau ici.
J'adorais mes journées à Sydney , la ville est magnifique. C'est une des plus belle ville du monde et on s'y sent directement comme à la maison. J'étais à l'aise dans Sydney, en quelques semaines je connaissais déjà les moindres recoins et n'avait plus besoin de GPS pour me déplacer.
J'en prenais plein les yeux chaque jours et le spectacles était magnifique.


Vue de Sydney depuis Darling Harbour - Quartier des affaires


Bondi Beach
La fin du voyage

Pour conclure, je dirais que ce voyage a changé ma vie définitivement.
Tout d'abord, ça reste à ce jour la meilleure expérience de ma vie. J'ai appris beaucoup sur moi-même et sur les autres. Me retrouver seule face à moi-même m'a permis d'apprendre à me connaître, je me suis comme découverte.
Ensuite, j'ai fais de merveilleuses rencontres. Je n'oublierais jamais ce que certaines personnes m'ont apportées. Je suis restée en contact avec quelques amies d'ailleurs !
Pour finir, j'ai énormément pris en maturité. Les voyages font grandir et je conseille cette expérience à n'importe qui. Je suis revenue avec un vrai désir de reprendre mes études, j'avais enfin trouvé ma voie. 

Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas je me ferai un plaisir d'y répondre.


Merci d'avoir lu jusqu'ici 💛



Bondi Beach


"You only live once"...

Commentaires

Articles les plus consultés